Faire connaître le don de gamètes  Abonné

Publié le 10/11/2011

L’Agence de biomédecine lance une campagne d’information et de recrutement sur le don de gamètes, « notamment le don d’ovocyte, encore mal connu» explique Emmanuelle Prada-Bordenave, sa directrice. On note plusieurs évolutions depuis la loi de bioéthique de juillet 2011. Côté receveur, les couples n’ont plus besoin de justifier d’une union officielle (PACS, mariage) ni d’un certain nombre d’années de vie commune. Côté donneur, les hommes et femmes n’ayant pas eu d’enfants auront eux aussi la possibilité de faire un don de gamète, une fois le décret d’application publié.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte