Face au lobby des armes à feu, le NEJM vole au secours du futur Directeur général de la santé américain

Publié le 10/05/2014

Outre Atlantique, l'affaire fait tant de bruit dans le monde de la Santé, qu'elle a poussé mercredi le New England Journal of Medicine à prendre position. La National Rifle Association (NRA) fait en effet campagne contre le Dr Vivek Murthy, dont la nomination au poste de "Surgeon General" -Directeur Général de la Santé- avait été approuvée le 27 février par un vote en commission au Congrès (photo). Le futur "DGS" a eu le tort de préconiser des formes de contrôle des armes à feu, comme une interdiction des armes d'assaut et une limite sur les ventes de munitions.

Dans le NEJM, un éditorial signé de trois médecins soulignent au contraire la grande compétence du Dr Murthy, membre de la faculté de médecine de l'Université de Harvard. Et ils font observer que c'est la première fois que la NRA use de son influence contre la nomination d'un "Surgeon General" des Etats-Unis, alors même que ce dernier n'a aucune autorité pour réglementer les armes à feu. La NRA a de surcroît mobilisé ses forces contre le Dr Murthy en dépit du fait qu'il a clairement indiqué durant son audition devant la commission compétente du Sénat que ses efforts porteraient principalement, s'il était confirmé dans cette fonction, sur la lutte contre l'obésité, et non les armes à feu, concluent les auteurs de l'éditorial.

Malgré cela 10 sénateurs démocrates sont "apparemment prêts à voter contre la confirmation du Dr Murthy en raison de ses vues personnelles sur les armes à feu, une démonstration de l'énorme influence politique que nos législateurs ont accordé à la NRA", déplore la prestigieuse revue américaine.


Source : legeneraliste.fr