Rhumatismes inflammatoires

Extension d’indication pour Orencia  Abonné

Publié le 10/11/2010
Enfin en première ligne des biothérapies dans la polyarthrite rhumatoïde, Orencia offre une nouvelle chance aux patients en échec au méthotrexate.

Crédit photo : ©MIKE DEVLIN/SPL/PHANIE

Le Pr Jean Sibilia (CHU de Strasbourg) a rappelé le bien-fondé de traiter, « tôt, bien et fort » dans la polyarthrite rhumatoïde. « On réduit de 33 % le taux annuel de progression si on traite précocement » a souligné le spécialiste. L’étude TICORA a montré aussi qu’un contrôle serré de l’évolution de la maladie multiplie par neuf les chances de rémission. Enfin, les stratégies agressives permettent un meilleur contrôle de la progression structurale de la maladie au niveau des articulations.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte