Exercer seul en 2019, c’est toujours possible, selon vous

Par
Publié le 22/06/2019
La coordination interprofessionnelle et les délégations sont encouragées par les pouvoirs publics, mais l’exercice en solo n’est pas mort pour autant, si l’on en croit les résultats de notre enquête. Plus de la moitié des 1 102 médecins qui ont répondu sur legeneraliste.fr estiment qu’il est encore possible de travailler seul en 2019.
Porte

Porte
Crédit photo : GARO/PHANIE

Maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP), arrivée des assistants médicaux, encouragement de l’exercice coordonné dans les CPTS (communautés professionnelles territoriales de santé)… Les réformes actuelles de santé sonneront-elles la fin de l’exercice isolé ? Si le gouvernement souhaite faire de l’exercice de groupe la norme d’ici à la fin du quinquennat, les médecins de famille interrogés entre le 15 mars et le 5 juin sur legeneraliste.fr ne croient pas à un modèle unique.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)