Euthanasie : partisans et adversaires mobilisent

Publié le 11/06/2014

L'ouverture du procès du Dr Bonnemaison, à Pau a provoqué la mobilisation des antis comme des pros euthanasie. Dans un communiqué, l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) a estimé que le procès du médecin urgentiste devant les assises de Pau "n'est absolument pas celui de l'euthanasie mais bien celui de l'échec de la loi Leonetti et de 10 ans d'incurie des pouvoirs publics sur la fin de vie". Selon l'ADMD, le Dr Bonnemaison est "victime" de la loi Leonetti "qui laisse des patients dans la souffrance et des médecins, attentifs à leurs patients, dans l'angoisse de ne rien faire pour les soulager". L'ADMD en profite pour souligner "l'évidence de la nécessité d'une loi qui mette au coeur de toute décision médicale le patient, et lui seul, dans le cadre d'une véritable démocratie sanitaire".

A l’opposé, l'association Alliance Vita, proche de la Manif pour tous, a prévenu mercredi à que "si le gouvernement prend le risque de bouleverser l'équilibre de la loi Leonetti" sur la fin de vie, il y aura "une vaste mobilisation unitaire dans la rue". "Nous participerons à une vaste mobilisation de rue si le gouvernement prend le risque de bouleverser l'équilibre de la loi Leonetti en y introduisant l'euthanasie ou le suicide assisté", a souligné Alliance Vita, association animant le service d'écoute et d'aide "SOS Fin de vie".


Source : legeneraliste.fr