Lisbonne

Etagée sur le Tage  Abonné

Publié le 31/05/2013
Sans doute parce que le plus grand écrivain portugais, Fernando Pessoa, a intitulé son chef-d’œuvre « Le Livre de l’intranquillité », personne n’a encore raconté ses « jours tranquilles à Lisbonne », comme Henry Miller le fit pour Clichy. Pourtant, à deux heures de vol de Paris, on peut oublier ses soucis au cours d’une parenthèse insolite, rien qu’en arpentant les pavés lustrés par le temps de cette ville unique.

Carte postale oblige : Lisbonne, malgré ses ruelles pentues, étroites et tortueuses, est sillonnée de tramways multicolores. Un conseil aux touristes fraîchement arrivés : se regrouper pour louer un tram (environ 200 € pour 1H30), choisir son itinéraire (cinq lignes traversent la ville) puis se laisser fasciner par ce décor quasiment onirique, qui donne l’impression délicieuse d’avoir voyagé dans le temps.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte