Édito

Et surtout la santé !

Publié le 10/01/2020
Edito

Edito

En cette période propice aux vœux, que faut-il souhaiter aux médecins généralistes ? Après une année marquée par une forte dégradation du climat social, le mouvement des Gilets jaunes mais aussi une contestation d’envergure à l’hôpital public, 2020 devrait être l’année de la réforme des retraites si le gouvernement tient son cap. Tout l’enjeu pour les médecins sera d’obtenir des concessions afin d’éviter de figurer parmi les grands perdants du futur régime universel.

Une énième refonte des urgences est également attendue dans les prochains mois. Un rapport remis juste avant les fêtes à Agnès Buzyn préconise la mise en place d’un service d’accès aux soins pour mieux guider le patient dans le système de santé, et désengorger ainsi les services hospitaliers. Inquiets que cette future plateforme, accessible par un numéro unique, n’écarte la régulation libérale, les médecins libéraux devront être vigilants.

Et si 2020 était l’année de nouvelles avancées sociétales ? Le débat sur la fin de vie à domicile a été relancé, ces dernières semaines, après la mise en cause d’un généraliste de Seine-Maritime poursuivi pour avoir donné la mort « sans intention de la donner » à des patients en fin de vie en leur délivrant du Midazolam. Des syndicats ont lancé une pétition de soutien à leur confrère. Ils demandent que soit allégée la réglementation pour aider les médecins de ville à entamer la sédation profonde.

Cette année, ponctuée par des élections municipales en mars, sera forcément axée sur la problématique de la démographie médicale. à l’heure où de nombreux confrères partent à la retraite, l’accès à un médecin traitant devient de plus en plus difficile. Plus de 5,4 millions de Français n’ont pas de généraliste attitré, dont la moitié en dépit de leur recherche, révèle Nicolas Revel dans une interview exclusive. Pendant son 2e mandat, le directeur de l’Assurance maladie se fait fort de trouver avec la profession une réponse collective pour éviter que la situation se dégrade.

Quoi qu’il en soit, je vous souhaite, au nom du Généraliste, une excellente année 2020, et la santé bien sûr !

Christophe Gattuso, directeur de la rédaction

Source : Le Généraliste: 2894