Déserts médicaux

Et si les SROS ambulatoires devenaient obligatoires  Abonné

Publié le 05/11/2010
Pour certains députés, lutter contre les déserts ruraux passe forcément par une carte sanitaire contraignante pour la médecine de ville.

Ce sont des récidivistes. Une vingtaine de députés de la majorité emmenés par le représentant UMP de la Lozère, Pierre Morel-A-L’Huissier ont déposé la semaine dernière une proposition de loi visant à « normaliser » SROS (schémas régionaux d’organisation des soins) ambulatoires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte