Et si le réchauffement climatique rendait malade...

Publié le 21/02/2011

Un climat plus chaud et humide pourrait engendrer un accroissement des toxines et des bactéries, estiment des experts. Selon des modèles informatiques présentés samedi à Washington, le réchauffement planétaire pourrait affecter la santé humaine dans les trente prochaines années. Ces recherches financées notamment par l'Agence fédérale des océans et de l'atmosphère (NOAA) américaine révèlent comment la montée globale des températures modifie les écosystèmes aquatiques en les rendant plus propices à la prolifération d'algues toxiques et de micro-organismes nocifs. Ainsi une étude menée par Stephanie Moore, du Centre des océans et de la santé humaine du NOAA, prédit que la saison durant laquelle l'algue toxique "Alexandrium catocitenella" prolifère dans l'estuaire du Puget dans l'Etat de Washington (nord-ouest) va s'allonger.Cette algue produit une toxine qui peut s'accumuler dans les coquillages. La consommation de ces fruits de mer contaminés peut provoquer des symptôme gastro-intestinaux et neurologiques plus ou moins graves et parfois mortels.


Source : legeneraliste.fr