Proposition de loi

Et si la convention de 2005 jouait les prorogations…  Abonné

Publié le 25/09/2009
En dépit de sa dénonciation par la CSMF et par le SML, l’actuel dispositif pourrait bien être prolongé au moins un an de plus. À Cannes le week-end dernier, ni la ministre ni le patron de l’URCAM n’ont exclu un tel sursis. Et ça tombe bien : dans une proposition de loi que Le Généraliste s’est procurée, le sénateur UMP Gilbert Barbier propose rien moins que le maintien du cadre conventionnel jusqu’au 31 décembre 2010.

Crédit photo : ©ESSOP-Chagnon

Crédit photo : ©DR

Les partenaires conventionnels sont-ils en train de se mettre à l’ouvrage pour rien ? C’est la question que l’on peut se poser après les dernières déclarations de la ministre de la Santé, qui exclut de moins en moins une prorogation de la convention. Pour autant, le week end dernier, à Cannes, Roselyne Bachelot, invitée de l’Université d’Été de la CSMF, a soigneusement choisi ses mots afin de ne pas souffler sur les braises.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte