Et dans les instances, où sont les femmes ?  Abonné

Publié le 18/01/2019

Elles représenteront bientôt plus de 50 % de la profession mais les femmes généralistes restent encore très minoritaires dans les instances représentatives et de gouvernance du monde de la santé. Dans une tribune publiée dans Le Monde, un collectif réclamait il y a quelques jours plus de parité dans les postes hospitalo-universitaires, dans les instances de gouvernance des établissements, des facultés de médecine et les conseils d’administration des sociétés savantes médicales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte