Courrier des lecteurs

Espérance de vie et désinformation ?  Abonné

Publié le 09/05/2014

On nous conditionne à croire que nous allons vivre de plus en plus vieux en se basant sur l’augmentation du nombre de nos octogénaires et centenaires. Mais en 1934, 1914, dates de naissance de ces personnes, la mortalité infantile est importante et ceux qui ont survécu (les plus résistants) n’ont pas été exposés dès leur enfance aux pesticides, à l’amiante, au bisphénol A, aux radiations, aux particules fines, aux conservateurs alimentaires et ils ont pu bénéficier à l’âge adulte du progrès de la médecine et des médicaments : d’où cette longévité !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte