Escroquerie : prison avec sursis pour une infirmière du Val-de-Marne

Publié le 19/01/2013

Une infirmière libérale a été condamnée vendredi par le tribunal correctionnel de Créteil à 18 mois de prison avec sursis pour avoir escroqué la CPAM du Val-de-Marne à qui elle devra verser 220.000 euros de dommages et intérêts. Valérie Parrot, 47 ans, installée à Limeil-Brévannes était soupçonnée de surfacturations, d'actes commis par des tiers ou fictifs et de doubles télétransmissions entre 2007 et 2010. A l'audience, elle avait justifié un chiffre d'affaires hors norme par une activité surhumaine, déclarant travailler sept jours sur sept, 20 à 21 heures par jour. Ce rythme lui permettait de soigner jusqu'à une soixantaine de patients quotidiennement et de s'assurer un revenu mensuel de 8.000 à 10.000 euros, a-t-elle assuré.


Source : legeneraliste.fr