Istanbul

Entre Europe et Asie  Abonné

Publié le 24/05/2013
On vient à Istanbul pour les mosquées, les fastes de Topkapi, une croisière sur le Bosphore. Et on est surpris de découvrir une capitale branchée, ultramoderne, en pleine effervescence immobilière qui n’a pas peur du lendemain.

À cheval entre le bout de l’Europe et le début de l’Asie, séparé par la mer de Marmara, pas encore européenne et pourtant n’ayant rien à envier aux capitales à la mode comme Londres, Paris ou Berlin, Istanbul, l’ancienne Byzance devenue Constantinople, est aujourd’hui une capitale où jeunes et moins jeunes aiment à passer un week-end prolongé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte