Prévention

Entre émotion et dépression  Abonné

Publié le 26/02/2010
La frontière est floue entre les remaniements psychiques liés au vieillissement et les symptômes précurseurs d’une dépression plus sévère. Une prévention est possible.

Le sujet âgé est particulièrement à risques de troubles émotionnels. Biologiquement, c’est le début des infirmités, le recours éventuel à l’aide dans la vie quotidienne, le déclin cognitif et la triste constatation que les performances ne sont plus ce qu’elles étaient. La susceptibilité génétique et les atteintes cérébrovasculaires peuvent aussi concourir à l’émergence des troubles de l’humeur. « Psychologiquement, la période est propice à la remise en question, au bilan existentiel plus ou moins heureux qui renvoie à l’organisation de la personnalité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte