Cardiologie

Entre ECG d'effort ou écho de stress, le coeur balance  Abonné

Publié le 30/11/2012
Lors du 24° congrès du Collège national des cardiologues français (Marseille), l'épreuve d'effort et l'écho de stress ont été « mis en examen » sur leurs intérêts respectifs dans le diagnostic d’ischémie myocardique. Pour les avocats des deux causes, l’affaire est entendue car elles ciblent des populations différentes.

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

« L'épreuve d'effort conventionnelle reste incontestablement un excellent outil diagnostique et pronostique dans l’insuffisance coronarienne, à condition de connaître ses limites notamment en post-IDM et après revascularisation », plaide le Dr Dany-Michel Marcadet (Paris) lors de la session du « Tribunal des affaires du cœur ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte