Cinéma

Entre deux mondes  Abonné

Publié le 29/03/2013

« Le Premier homme » 1957 : un écrivain français à succès retourne en Algérie, son pays natal, à l’heure où le peuple se bat pour son indépendance. Il s’appelle Jean Cormery, il vient revoir sa mère, ses amis d’enfance, son vieil instituteur… Cet écrivain, c’est Albert Camus. Si les noms ont été changés, c’est que le film adapte son dernier livre (inachevé), qui sortit présenté comme un roman. Mais tout est vrai, ou quasiment. Camus, marqué par la disparition de son père en 1914, un an après sa naissance, a été élevé par des femmes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte