Encore des mystères concernant ACCORD  Abonné

Publié le 04/09/2009

Une nouvelle analyse des données d'ACCORD montre que le taux bas d'HbA1c n'explique pas à lui seul l'excès de décès dans le bras traité de manière intensive. Rappelons que la cible d'HbA1c dans le bras intensif était de 6 % versus un taux compris entre 7 et 7,9 % pour le groupe non intensif. L’analyse des données montre que la rapidité de l’atteinte de l’objectif glycémique n’est pas non plus un facteur de mortalité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte