Pandémie grippale H1N1

Encore beaucoup d’incertitudes  Abonné

Publié le 09/10/2009
Cinq mois après l’apparition de la grippe A, le 1er bilan de la pandémie dressé par le Pr Antoine Flahault (Directeur de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, Rennes) lors du récent congrès de la Société française de santé publique (Nantes, 1-3 Octobre 2009) n’est pas sans poser de questions. Avec au moins une certitude : de nombreuses inconnues dans la grande équation de la pandémie grippale A(H1N1)v !

Crédit photo : ©CRISTINA PEDRAZZINI/SPL/PHANIE

En matière de contagiosité, les données disponibles montrent peu de différence entre grippe A et grippe saisonnière, contrairement à ce qui avait pu être avancé initialement. Le taux de reproduction (nombre moyen de cas secondaires générés par une personne infectée) observé avec le A (H1N1)v au Mexique semble en effet comparable à celui de la grippe saisonnière, soit légèrement inférieur à 2.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte