Saturnisme

Encore 4 400 cas en France métropolitaine  Abonné

Publié le 04/06/2010

Si le saturnisme a nettement reculé en France au cours de ces quinze dernières années, cette maladie est encore loin d’être éradiquée dans l’hexagone. Telles sont les conclusions d’une étude publiée dans le BEH Web du 27 mai. Ce travail mené en 2008-2009 montre que le nombre d’enfants ayant un taux de plomb dans le sang supérieur à 100 microgrammes/l (ce qui correspond à la définition du saturnisme infantile) a été divisé par 20 depuis 1995-1996, date de la précédente étude. La prévalence du saturnisme infantile est ainsi passée de 2,1 % à 0,1 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte