Etudes

En quête de reconnaissance...  Abonné

Publié le 01/06/2012

Didier Truchot (Université de Franche-Comté) vient de mener des nouvelles études sur des médecins généralistes français « particulièrement atteints par le burn out », selon lui. Réalisée sur un échantillon de 600 généralistes, au cours des années 2010-2011, sa nouvelle enquête montre que « le sentiment d’être déclassés et d’avoir perdu son statut social a une influence sur le burn out ». Comme c’est le cas pour les professeurs ou les gendarmes, les médecins aussi, et les généralistes en particulier, souffrent d’un manque de reconnaissance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte