Agenda

On en parle  Abonné

Publié le 02/04/2010

Crédit photo : ©VOISIN/PHANIE

Crédit photo : ©ADAM GAULT/SPL/PHANIE

Crédit photo : ©DR

Crédit photo : ©RESEAUX SENTINELLE

Lors des dernières journées d’hépato-gastro-entérologie et d’oncologie digestive, la présentation de résultats encourageants ont relancé le débat sur la place du traitement endoscopique dans la prise en charge de l’obésité. Cette pratique, qui suscite une certaine polémique, est surtout pratiquée dans les cabinets privés de gastro-entérologie, et concernerait quelque 2000 patients chaque année. Selon l’HAS, ces traitements endoscopiques, n’ont pas rapporté la preuve d’une efficacité suffisante, pour que leur coût –entre 1500 et 3000 euros soit remboursé par l’assurance-maladie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte