Entretien avec le Dr Paul Benkimoun

« En 2020, on pourra fabriquer du muscle cardiaque»  Abonné

Publié le 18/12/2009
Médecin et journaliste au quotidien Le Monde et auteur de "Médecine : Objectif 2035" aux éditions de l’Archipel, un ouvrage dédié aux progrès médicaux qui vont révolutionner notre vie quotidienne d’ici à 25 ans, Paul Benkimoun se prête pour Le Généraliste à un exercice de réflexion et d’anticipation sur la médecine des dix prochaines années.
Le Généraliste : Comment avez vous procédez vous pour imaginer la médecine de demain ?

Dr Paul Benkimoun : Il ne s’agissait pas de faire de la prospective dans l’absolu et d’inventer ex nihilo la médecine de demain. La démarche d’anticipation est partie de découvertes réelles du moment mais à l’état parfois très expérimental. Nos projections pour 2035 ont leurs origines déjà visibles de nos jours.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte