Courrier des lecteurs

Effet nocebo...

Publié le 28/04/2017
Consentement éclairé Les scientifiques ont inventé une extraordinaire méthode pour juger de l’efficacité d’un médicament : le double aveugle contre placebo. Un petit malin est venu corrompre la pertinence de cette méthode en introduisant le consentement éclairé, c’est-à-dire que le médecin est tenu de tenir informé le patient qu’il a une chance sur deux de prendre une molécule inactive sur sa maladie. Dès lors, ce n’est plus l’effet du placebo que l’on juge, et partant celui de la molécule en lice, mais son pouvoir fantasmatique, ses ombres de la caverne de Platon !

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)