Dur de travailler à l’hôpital

Publié le 04/05/2011

Les conditions et l'organisation du travail dans la fonction publique hospitalière se sont fortement dégradées, selon la fédération CFDT de la sant. A en croire une enquête qu’elle a mené auprès de quelque 40.000 personnels paramédicaux 71% des aides soignantes, infirmières et autres puéricultrices et sage-femmes estiment que leur travail a «un effet négatif sur leur santé.» Aux dires du personnel, ce qui dégrade le plus les conditions de travail, c'est le travail en effectif minimum (62% des personnels interrogés), le mode de gestion des absences (54%) les rappels sur les repos (42%) ou encore l'accroissement des tâches administratives (39%). L'organisation médicale est fortement critiquée et les médecins ne sont pas ménagés: 59% des personnels reprochent ainsi aux médecins de maintenir le nombre de prises en charge des patients sans tenir compte de l'effectif, 54% de faire les prescriptions par téléphone, 43% de les solliciter pendant la pause, 42% de refuser de se déplacer quand ils sont de garde.


Source : legeneraliste.fr