Dubernard, vers l’exfiltration ?  Abonné

Publié le 28/02/2014

Drôle de drame à la HAS, la nomination du Pr Loïc Guillevin à la tête de la Commission de la transparence ou celle du Pr Jacques Belghiti à la présidence de la Commission nationale d’évaluation des dispositifs médicaux des technologies de santé ont été pour un peu éclipsées par la non-reconduction de Jean-Michel Dubernard. Selon plusieurs sources concordantes, l’ancien député de Lyon aurait préféré ne pas se représenter pour occuper la présidence d’une commission.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte