?Neurologie

Du « rien à faire » au « c’est possible »  Abonné

Publié le 18/12/2009
AVC, épilepsie, migraine, Alzheimer … Autant de pathologies longtemps marquées par la pauvreté de leurs possibilités thérapeutiques. Cette première décennie est celle de l’explosion de l’arsenal médicamenteux.

AVC / AIT : « agir vite »

Pour France Woimant (hôpital Lariboisière, Paris), le traitement thrombolytique des infarctus cérébraux qui a été l’élément essentiel de la décennie. Avec 150 000 personnes atteintes chaque année, les AVC sont la première cause de handicap de France et la première cause de mortalité chez les femmes. Mais le développement des unités neuro-vasculaires (UNV) reste insuffisant : en 2005, seuls 13 % des AVC ont été hospitalisés dans un établissement ayant une UNV (47% pour l’Ile-de-France); en juin 2008, 20% étaient pris en charge dans une UNV.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte