Journée de la prostate

Du nouveau dans les cancers métastatiques  Abonné

Publié le 21/09/2012
Des anti-androgènes plus puissants permettent de s’affranchir de l’hormono-résistance et les protecteurs osseux sont à envisager rapidement dans l’évolution.

« Évitons les raccourcis » : c’est le message de l’Association Française d’Urologie à l’occasion de la présentation de la Journée nationale de la prostate de ce jeudi pour désamorcer la polémique autour du dépistage du cancer de la prostate. Si les urologues ne souhaitent pas relancer la controverse, ils pointent le risque qu’il y aurait à abandonner toute stratégie individuelle de dépistage de ce cancer. Dépister ne signifie pas surtraiter. « Le cancer de la prostate n’est guérissable qu’au stade local.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte