Addictologie

Du nouveau dans le sevrage tabagique  Abonné

Publié le 07/10/2011
La cytisine est évaluée dans le sevrage tabagique et pourrait élargir la gamme de traitements disponibles dont les substituts nicotiniques restent le fer de lance.

Crédit photo : ©PHOTO RESEARCHERS/PHANIE

Un article du New England Journal of Medicine (NEJM) montre que la cytisine pourrait être une option peu onéreuse. L `équipe de Robert West a conduit une étude monocentrique, en double aveugle évaluant la cytisine contre placebo avec un suivi de l’abstinence tabagique au bout d’un an. La cytisine est un agoniste partiel des récepteurs nicotiniques α4ß2 à l’acétylcholine. Le maintien du sevrage au bout d’un an était de 8,4 % dans le groupe traité par cytisine contre 2,4 % dans le groupe placebo.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte