Dronedarone :appel à la vigilance  Abonné

Publié le 28/01/2011

Suite aux cas d’atteintes hépatiques sévères (dont deux ayant nécessité une transplantation) observés récemment chez des patients sous dronedarone (Multaq, laboratoire sanofi aventis), l’Afssaps recommande aux médecins de contacter, dans le mois, leurs patients traités par dronédarone, pour réaliser un bilan hépatique. Ce bilan est également préconisé avant toute prescription de Multaq puis régulièrement pendant le traitement. En cas d’ALAT › à 3 fois la normale, les taux doivent être à nouveau contrôlés dans les 48 à 72 heures.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte