Exercer en banlieue

« Droit de cité » pour les généralistes Abonné

Publié le 12/05/2010
« Droit de cité » pour les généralistes


©DR

Le 17 mai prochain, une toute nouvelle maison de santé ouvrira ses portes à Villiers-le-Bel, dans le Val d’Oise. Ce projet, porté par l’association RIR-IDF, a bénéficié du soutien de la commune, de la région et du secrétariat d’Etat à la politique de la Ville. Fadela Amara explique les raisons de son implication au Généraliste, tandis que des confrères détaillent leur activité quotidienne en « zone sensible ».

Il piafferait presque d’impatience. Le Dr Laurent Perez a hâte d’étrenner ses nouveaux locaux. Pour ce généraliste de cinquante-neuf ans, installé à Villiers-le-Bel depuis près de vingt-cinq ans, le « cabinet médical Val-de-France » - la toute nouvelle maison de santé qui ouvre officiellement ses portes le 17 mai prochain - représente presque un nouveau départ. « Il a fallu environ trois ans entre la création du projet et sa concrétisation », explique le praticien. Tout est parti d’un audit réalisé par l’association que pilote l’ancien président de l’Urml d’Ile-de-France, le Dr Bernard Huynh…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte