Prix Formation - Recherche

Dr Jean-Luc Philip la réflexion éthique chevillée au corps  Abonné

Publié le 26/06/2015

Crédit photo : Garo/phanie

Face à la dépendance d’un patient, à une personne en fin de vie ou à un malade souffrant d’Alzheimer, les généralistes se sentent parfois bien seuls, assaillis de questions sur la façon de les prendre en charge. Des interrogations et un isolement que le Dr Jean-Luc Philip a constaté au cours des consultations réalisées dans son cabinet niçois, de ses interventions en maison de retraite ou en EHPAD.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte