Entretien

Dr Elisabeth Hubert: « Consulter et écouter »  Abonné

Publié le 23/04/2010
L’ancienne ministre de la Santé a six mois pour réinventer la « médecine de proximité ». Elle explique qu’elle entend consulter aussi bien les praticiens de terrain que les responsables syndicaux. Et elle paraît bien décidé à ne pas faire l’impasse sur la question de la rémunération des médecins généralistes.

Crédit photo : ©VOISIN/PHANIE

« Médecine de proximité », le terme est nouveau... Comment définissez-vous le périmètre de cette mission que vous a confié le président Sarkozy ?

J’ai quelques idées, mais c’est précisément l’un des premiers points sur lesquels je souhaite entendre mes interlocuteurs. Car je ne suis pas sûre qu’entre les uns et les autres, on parle toujours de la même chose. Que cela soit en termes d’appréciation du besoin, – que doit-on satisfaire ? – mais aussi de définition des champs d’activité concernés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte