Doutes sur l’efficacité à long terme du vaccin contre la coqueluche  Abonné

Publié le 20/09/2011

Le vaccin contre la coqueluche, administré aux jeunes enfants, perdrait son efficacité après trois ans, selon une étude américaine publiée lundi 19 septembre. Une épidémie de coqueluche qui a tué onze nourrissons et affecté plus de 8.000 personnes, l’année dernière, dans le comté de Marin, en Californie, est à l’origine de cette étude menée sur 15 000 enfants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte