Douleur : la science d’un côté, la loi de l’autre  Abonné

Publié le 06/11/2015

Crédit photo : GARO/PHANIE

«Tu enfanteras dans la douleur », dit la Genèse. Après des milliers d’années, où en sommes-nous de la douleur ? Jusque dans les années 1970, les interventions sans anesthésie chez le nourrisson sont monnaie courante, l’arsenal thérapeutique quasi nul sous prétexte d’un système nociceptif immature le rendant insensible à la douleur. Les opioïdes, pourtant connus depuis l’Antiquité, ne sont que très peu utilisés, considérés à tort comme dangereux, à risque de toxicomanie, de mésusage les rendant peu populaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte