?Santé publique

Douleur : cap sur l’ambulatoire  Abonné

Publié le 19/10/2012
Plutôt laissée pour compte jusqu’à présent, la prise en charge de la douleur en ambulatoire pourrait bien devenir une priorité, comme l’a laissé entendre la ministre de la Santé, Marisol Touraine, à l’occasion de la 3e Journée mondiale contre la douleur. Avec, en toile de fond, une réflexion plus globale sur l’optimisation du parcours de soins du patient douloureux.

Crédit photo : ©ABK / BSIP

Le geste est symbolique. À l'occasion de la journée mondiale de lutte contre la douleur du 15 octobre, Marisol Touraine a choisi de se rendre, non pas dans un centre anti-douleur hospitalier mais dans un service parisien de soins infirmiers à domicile. À travers cette visite, la ministre de la Santé met l’accent sur la prise en charge de la douleur en ambulatoire, longtemps laissée pour compte selon elle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte