Prospective

Donner plus de moyens à la recherche en psychiatrie  Abonné

Publié le 16/04/2010
À l’occasion de la première réunion de son conseil scientifique, la Fondation FondaMental, créée en 2007 par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, lance un plaidoyer pour que la France saisisse enfin sa chance de faire de la recherche en psychiatrie une priorité.

En France, le coût de la prise en charge des maladies psychiatriques représente 10 % des dépenses de santé (sanitaire et médico-social), et constitue le premier poste des dépenses d’hospitalisation. 18,8 % de la population est touchée par une maladie mentale. Pourtant, les ressources allouées à la recherche ne s’élèvent qu’à 2 % du budget de la recherche biomédicale de l’Etat, comparé à 7 à 10 % dans les pays anglo-saxons.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte