Doit-on se débarasser des dernières souches de variole ?

Publié le 23/05/2011

Faut-il supprimer définitivement le virus de la variole ? Les 193 Etats membres de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ne parviennent toujours pas à se mettre d’accord sur une question qui est débattue depuis 1986. Lundi, la Russie et les Etats-Unis qui sont les deux derniers pays à détenir le virus ont présenté une motion réclamant la conservation de la variole pour des raisons scientifiques. Les deux pays estiment ainsi nécessaire de poursuivre les recherches sur des vaccins afin d'être le mieux paré à une éventuelle résurgence de la maladie éradiquée depuis 1979. Ils craignent notamment que des pays n'aient conservé secrètement le virus qui pourrait servir d'arme biologique redoutable. Dans un projet de résolution, les deux pays ont proposé de rediscuter de la question... dans cinq ans. Le projet de résolution a été soutenu notamment par l'Union européenne, le Canada, Israël, Monaco, la Colombie ou encore la Chine. L'Iran au nom d'une vingtaine de pays notamment d'Afrique du nord, la Thaïlande, le Zimbabwe, la Malaisie s’est au contraire violemment opposé à la résolution, réclamant une destruction immédiate des échantillons existants. Face à cette opposition, l'OMS a décidé de créer un groupe de travail qui devait présenter dans l'après-midi un nouveau texte plus consensuel.


Source : legeneraliste.fr