Un film, un médecin

Docteur X

Publié le 10/07/2013

Réalisation

Michael Curtiz

Titre original

Doctor X

Année de réalisation

1932

Studio de production

Warner Bros

Scénario

Robert Tasker et Earl Baldwin

Distribution

Lionel Atwill (Dr Jerry Xavier)

Fay Wray (Joanne Xavier)

Lee Tracy (Lee Taylor)

Durée du film

112’

Disponibilité en DVD

Edité par Wild Side Video en 2011

Voir un extrait

L’histoire

Le docteur Xavier est appelé à la morgue pour pratiquer l’autopsie d’un cadavre retrouvé par la police. Tout laisse penser à croire que l’assassin de la pleine lune, déjà auteur de cinq meurtres a encore frappé. auparavant. L’enquête démontre que le tueur ne peut être que l’un des professeurs de l’école de sciences que dirige le Dr Xavier. Afin d’éviter le scandale, ce dernier demande aux inspecteurs chargés de l’enquête de lui accorder 48 heures pendant lesquelles il recevra dans son manoir tous les professeurs soupçonnés.

En savoir plus sur Michael Curtiz

Lors de son arrivée à Hollywood en 1926, Michael Curtiz (Michel Kertesz de son vrai nom) est déjà à la tête d’une importante filmographie. Le cinéaste, d’origine hongroise, a commencé sa carrière à Budapest comme acteur avant s’atteler à la mise en scène. Il adapte notamment Bánk Bán (1914), sommet de la littérature hongroise. La guerre civile, en 1919, le contraint à s’exiler à Vienne où sa notoriété s’accroît au fil de grosses machines historiques (L'Esclave reine, 1925) qui le font considérer comme le Cecil B. De Mille européen. Après un détour par l’Allemagne, l'aventure hollywoodienne commence au sein du studio Warner pour lequel il va tourner plus de quatre-vingts films jusqu'en 1953. Durant cette période, toutes les stars du studio auront tourné sous ses ordres : Errol Flynn (Capitaine Blood, L’Aigle des mers), Humphrey Bogart (Casablanca) , James Cagney (Les Anges aux figures sales), Bette Davis (La Vie privée d’Elizabeth d’Angleterre), Joan Crawford (Le Roman de Mildred Pierce), Olivia De Havilland (Santa Fe), Ingrid Bergman (Casablanca), Claude Rains (Les Aventures de Robin des Bois), Cary Grant (Nuit et Jour), John Garfield (Trafic en haute mer), Gary Cooper (Le Roi du Tabac), Lauren Bacall (Le Roi du tabac). Du Docteur X (1932) aux Comancheros, son chant du cygne en 1961 Michael Curtiz sera passé sans fausse note du film d’horreur au péplum (L’Egyptien) en passant par le film noir (Casablanca, Passage to Marseille, le western (Les Conquérants, La Caravane héroïque), le film d’aventures (Les Aventures de Robin des Bois) et la comédie sociale (20 000 ans sous les verrous, Les Angers aux figures sales). Inexplicable qu’avec une telle filmographie, Michael Curtiz n’ait jamais pu accéder au rang de grand d’Hollywood.


Source : legeneraliste.fr