Polyarthrite rhumatoïde

Discuter une biothérapie dans les formes d'activité modérée  Abonné

Publié le 14/10/2011
Selon les résultats préliminaires de l'étude PRESERVE, l'association de l'étanercept au méthotrexate (MTX) serait bénéfique chez certaines PR moyennement évolutives.

La majorité des polyarthrites rhumatoïdes (PR) ont une activité modérée ; elles sont peu représentées dans les essais cliniques menés avec les biothérapies et en bénéficient moins souvent. Or, les traitements conventionnels ne permettent pas toujours d'obtenir la rémission. L'étude PRESERVE a inclus 834 patients gardant une pathologie d'activité modérée (DAS28 compris entre 3.2 et 5.1) malgré un traitement par huit semaines de MTX. Pendant la première phase de l'étude, ils ont tous reçu 50 mg d'etanercept par semaine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte