Courrier des lecteurs

Didier Poupardin, un homme juste  Abonné

Publié le 26/06/2015

Nous nous étions connus sur les bancs de la Fac de Médecine. Didier était déjà repérable à sa grande barbe, mais aussi, et pour moi ce fut l’essentiel, à son discours sur notre avenir de médecin. Avec Danielle sa compagne, nous imaginions ce qu’allait être notre métier de médecin généraliste. Nos idées étaient très minoritaires, ce qui nous renforçait dans notre conviction que notre exercice professionnel serait aussi un combat pour la justice et une lutte constante contre les inégalités. Si je me souviens bien nous adhérâmes au même moment au SMG (Syndicat de la Médecine Générale).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte