Pathologies de l’après-grossesse

Diabète gestationnel : une affaire à suivre… 25 ans !  Abonné

Publié le 10/06/2011
Que le diabète se développe durant la grossesse ou soit préexistant à celle-ci mais méconnu et depisté durant la grossesse, il nécessite d’être équilibré. Après l’accouchement, une surveillance au long cours est indispensable car il expose à un risque doublé de récidive lors d’une grossesse ultérieure et multiplié par sept de diabète de type 2.

Crédit photo : ©BSIP

L’augmentation de la morbidité maternelle et néonatale associée à l’hyperglycémie maternelle imposent un traitement spécifique du diabète gestationnel, principalement diététique, accompagné d’une autosurveillance glycémique (c.f. encadré) voire d’une insulinothérapie (analogues rapides de l’insuline Lispro et Aspart ou analogues lents), pour un objectif glycémique à jeun inférieur à 0,95 g/l. En moyenne, et dans les conditions actuelles de dépistage, la prévalence du diabète gestationnel (DG) est estimée à environ 6 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte