Congrès de l’EASD 2010

Diabète de type 2 : l’association insuline basale-analogue du GLP-1 convaincante Abonné

Publié le 15/10/2010

Deux études, l’une clinique et l’autre de registre, livrent des informations complémentaires sur l’efficacité à la fois sur l’équilibre glycémique et le poids, de l’exenatide associé à un schéma d’insulinothérapie basale.

Chez les patients diabétiques de type 2 traités avec l’insuline glargine, l’ajout de l’exenatide améliore le taux d’HbA1c par un effet post-prandial, sans risque supplémentaire d’hypoglycémie et permet de réduire les doses d’insuline. Conformes aux attentes, ces conclusions de l’étude conduite par R.M. Bergensta et al (*) sont néanmoins les toutes premières données issues d’un essai clinique randomisé en double aveugle contre placebo portant sur l’association analogue du récepteur GLP-1 (exenatide deux fois par jour) et insuline basale, ici la glargine. 259 patients ont été randomisés pour…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte