Di Batista et ses muses  Abonné

Publié le 14/10/2011

Crédit photo : ©JB MILLOT

Le bouillonnement, l’intensité de son jeu nous transporte au cœur du jazz, du vrai : l’éloquent saxophoniste romain Stefano Di Battista dégage une présence indiscutable. Il a tout pour séduire, cherchant l’atmosphère qui fera vibrer, ici, la verve et l’intrépidité, là, une sensibilité mélodique plus intimiste. Stefano rend aujourd’hui hommage à l’éternel féminin et à onze figures emblématiques de leur époque (Coco Chanel, Ella Fitzgerald, Joséphine Baker, Anna Magnani, Valentina Tereskova - la première cosmonaute - ou encore Lara Croft).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte