Honoraires

Devez-vous coter 23 euros ? Abonné

Publié le 20/03/2009
Devez-vous coter 23 euros ?


La récente décision de la cour d’appel de Grenoble infirmant le jugement en première instance du tribunal de Valence ouvre théoriquement, la possibilité judiciaire pour les généralistes qualifiés de coter le CS. Une vision que récuse évidemment l’assurance-maladie. Et qui divise vos syndicats sur la conduite à tenir.

Autant dire que la décision de justice rendue en fin de semaine dernière a pris tout le monde court. Après l’arrêt de la cour d’appel de Grenoble qui, en substance, a reconnu la légalité de la cotation CS à neuf médecins drômois qualifiés comme spécialistes de médecine générale, la profession est, sinon bouleversée, du moins clairement divisée. Et, dans un contexte conventionnel léthargique, les réactions se manifestent en ordre dispersé. Sur le terrain, les confrères se répartissent en trois camps. Il y a les tenants d’une cotation CS systématique, les partisans de la prudence qui se…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte