Haut risque fracturaire

Deux médicaments plutôt qu’un ?  Abonné

Publié le 24/04/2015

« La capacité d'une seule molécule à restaurer totalement la masse osseuse et la microstructure à la fois dans l'os cortical et l'os trabéculaire est limitée et chez les patients à haut risque de fracture, des traitements séquentiels ou combinés comprenant un anabolisant osseux devraient être envisagés », soutient Serge Ferrari.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte