?Réquisitions

Deux jeunes femmes généralistes « déplaquent » en Vendée  Abonné

Publié le 28/05/2010
Cet été, elles seront deux généralistes à dévisser leur plaque dans leur département de Vendée. Motif : trop de réquisitions. A l’arrivée, ces deux jeunes femmes d’une trentaine d’années pensent opter, soit pour le remplacement, soit pour le salariat. Témoignages.

C’est décidé, En juillet le Dr Elise Wilthien dévissera sa plaque du cabinet de groupe dans lequel elle exerce en collaboration depuis cinq ans. Cet été, ils ne seront donc plus que trois, même si le Dr Wilthien assurera, malgré tout, les consultations de ses confrères… mais avec un statut de remplaçant, cette fois. La raison ? Des tours de garde qui s’enchaînent de façon trop rapprochée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte