Deux économistes relancent l’idée du "bouclier sanitaire"

Publié le 16/05/2013

Une étude de la revue de l'Insee, Economie et Statistique, publiée jeudi préconise une réforme du système de remboursement par la Sécurité sociale des soins de ville, basée sur la prise en compte du niveau de revenu des malades. Menée par les économistes Pierre-Yves Geoffard et Grégoire de Lagasnerie, la réforme proposée consiste à instaurer un système de franchises et de plafonds, en proportion des revenus des assurés sociaux pris individuellement (et non par ménage) au moins sur les soins de ville, puisqu’elle n’aborde pas les soins hospitaliers.

L'étude part du constat que "le système français ne réussit pas véritablement à garantir à l'ensemble de la population une couverture suffisante à un prix acceptable". Elle propose d'instaurer une franchise annuelle, la même pour tous les assurés ou en proportion de leur revenu. Ce sont ces franchises qui devraient financer le remboursement intégral au-dessus d'un plafond. Ce type de franchises existe dans certains pays comme la Suède, la Suisse ou les Pays-Bas. Le système, proche de la technique du "bouclier sanitaire" -prônée depuis plusieurs années par Martin Hirsch ou Jacques Attali- revient à réduire un peu la couverture de l'ensemble des assurés pour améliorer celle des personnes qui nécessitent davantage de soins.


Source : legeneraliste.fr