Convention

Deux ans de Capi, et maintenant ? Abonné

Publié le 20/05/2011
Deux ans de Capi, et maintenant ?


©BSIP

Ils étaient14 800 en septembre, 16 000 désormais… Lentement, mais sûrement, le CAPI s’impose. Parce que c’est un dispositif simple, répondent la plupart des « capistes » interrogés. Deux ans après le lancement des contrats d’amélioration des pratiques individuelles, leur montée en charge n’est sans doute pas terminée. Le directeur de la CNAMTS veut les intégrer dans la convention et propose de muscler le dispositif.

Deux ans après les lancements de ses contrats d’amélioration des pratiques individuelles (CAPI) qui ont connu auprès des généralistes un succès assez fulgurant et relativement inattendu, le directeur de l’Assurance-maladie a annoncé une pause. « J’ai demandé aux CPAM que les délégués de l’Assurance-maladie suspendent provisoirement la campagne de promotion des CAPI auprès des médecins », confiait Frédéric van Roekeghem au Généraliste en marge de la première séance de négociation en vue de la prochaine convention médicale. Un geste en direction des syndicats de médecins avec qui l’Assurance…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte