Déserts médicaux : l’Ordre critique les mesures actuelles

Publié le 24/01/2012

Michel Legmann, président du Conseil de l'Ordre des médecins, a de nouveau mis en garde mardi les pouvoirs publics contre une pénurie de praticiens. Selon son président sur dix inscriptions au tableau de l'Ordre, il n'y en a qu'une en libéral. Le Dr Legmann se dit «opposé aux mesures coercitives», mais il estime que la hausse du numerus clausus ne résoudra pas le problème et que les mesures incitatives mises en place jusqu'à présent «sont inopérantes», car souvent «trop contraignantes». L’Ordre organisera en mai un séminaire pour réfléchir à des solutions et son président estime par exemple qu’«il ne serait pas inconcevable que les étudiants formés dans une faculté doivent en retour un exercice dans la zone de la faculté concernée.» Par ailleurs, le Conseil de l'Ordre a annoncé qu'il remettrait prochainement au gouvernement un rapport sur les étudiants qui échouent au concours de médecine en France et partent effectuer de coûteuses études en Roumanie où l'accès n'est pas limité.


Source : legeneraliste.fr